Alcina

Compositeur: 
George Frédérc Haendel

Triomphe de l’art du chant, tel qu’on le concevait en ce 18e siècle grâce aux grands castrats virtuoses et à leurs comparses non moins maîtresses de leur prodigieuse technique vocale, cet opéra seria de George Frédéric Haendel fut créé au théâtre de Covent Garden le 16 avril 1735. Son livret, dont l'auteur reste non identifié, se base sur le très fameux Roland furieux de l'Arioste, en reprend les personnages mais brode assez librement autour des épisodes des chants VI et VII.

Nous sommes dans le royaume enchanté d'Alcina, dans l'île merveilleuse de la magicienne où tout invite à la jouissance, la nature luxuriante, les arbres et les fleurs, le palais délicieux et ses habitants pleins de séductions. C'est ici que les héros les plus valeureux se perdent dans les plaisirs, oublieux de tout, de leurs femmes et de leurs amantes, de leur mission sainte et de leurs exploits à accomplir. Le chevalier Ruggiero s'est laissé prendre aux rets d'Alcina la séductrice et coule des jours de délices. Mais sa fiancée Bradamante a décidé d'aller le rechercher. Elle prend l'apparence de son frère Ricciardo, réussit à pénétrer dans le royaume enchanté, accompagnée de son gouverneur Mélisso. Sa belle apparence fait que Morgana, la sœur d'Alcina et sa complice dans l'art des sortilèges, en tombe amoureuse. Voici Bradamante aux prises avec son fiancé Ruggiero qui ne la reconnaît pas sous son déguisement d'homme, et avec Morgana qui se laisse prendre à ce déguisement d'homme. À l'aide d'un anneau magique, qui a le pouvoir de détruire la fausse apparence des choses, Ruggiero comprend enfin qu'il est victime d'un leurre : Alcina est vieille et laide, sa beauté est tromperie ; c'est une dangereuse magicienne qui change en animaux les amants dont elle s'est lassée, et toute son île merveilleuse n'est qu'un récif aride quand les sortilèges s'évanouissent.

On voit donc bien comment l'intrigue peut se développer. Fil principal, les amours de Ruggiero et d’Alcina, le premier d’abord ensorcelé puis désillusionné, la seconde très amoureuse puis déchirée par la douleur de se voir abandonnée. Fil secondaire, les efforts de Bradamante pour reconquérir Ruggiero et ses difficultés à éluder les avances de Morgana. Ajoutons encore le personnage d’Oronte, commandant des troupes d’Alcina et qui, soupirant attitré de Morgana, va donc agir en conséquence contre Bradamante. Enfin, un tout jeune homme, Oberto, est à la recherche de son père Astolfo, il ne cesse d'interroger sur lui tous ceux qu'il rencontre. Or Astolfo a été changé en lion par Alcina. Oberto finira par retrouver son père, quand les pouvoirs de la magicienne prendront fin et que ses victimes recouvreront leur forme humaine.

PM

 

Conférence(s) sur Alcina