Didon et Énée

Titre original: 
Dido and Aeneas
Compositeur: 
Henry Purcell

Dido et Aenas, premier véritable opéra anglais, est une œuvre unique, pleine d’audace et de fraicheur, dont il n’existe pas de manuscrit original.
L’écriture et la création de Dido et Aenas restèrent longtemps une énigme et semble toujours bien mystérieuse.
On sait seulement qu’il fut représenté en 1689 dans un pensionnat privé de jeunes filles de Chealsea, près de Londres.
Cet opéra de chambre mêle magistralement, tel un Shakespeare, la comédie et la tragédie, portées par la délicatesse d’un récit qui ne laisse pas un instant de répit.
Musicalement, cette œuvre recèle un étonnant pouvoir émotionnel, où la concision n’enlève rien à la tension dramatique et où la richesse mélodique associé à un grand éventail de styles vocaux, laissent libre cours à l’effusion sentimentale.  Le chant de Dido mourante, cette lamentation qui reste le sommet de l’œuvre, illustre parfaitement  ce trouble qui nous étreint, suivit du chœur final aussi puissant que dans une Passion de Jean Sébastien Bach.
Cet opéra de chambre relate la passion entre la reine de Carthage et un prince troyen, déchirés entre amour et devoir. Didon, d’abord hésitante, cède malgré tout à Enée qui, trompé par une sorcière, abandonne sa bien-aimée qui meurt de désespoir.

Opera-OnLine

Conférence(s) sur Didon et Énée