Les Noces de Figaro

Titre original: 
Le Nozze di Figaro

Dans l'histoire du genre de l'opéra, Mozart est révolutionnaire par sa manière de repenser le rapport du théâtre et de la musique. Jamais avant lui on n'avait su ainsi jouer en musique, faire en sorte que le temps de la musique corresponde exactement au déroulement de l'intrigue. Exemple, le plus manifeste: toute la fin du 2e acte donne lieu à un flux ininterrompu de musique, qui suit pas à pas les multiples événements scéniques.

Il y a encore, tout aussi nouveau, ce génie de la caractérisation des personnages, qui permet à Mozart de faire exister en musique le frémissement de Suzanne et sa vivacité, la mélancolie de la Comtesse et sa tendresse, l'irritabilité du Comte et son arrogance, la bonne humeur de Figaro et sa révolte, les émois adolescents de Chérubin et sa sensualité qui s'éveille. La comédie d'intrigue s'ouvre alors à la plus profonde des poésies, la poésie du coeur.

Voilà pourquoi il n'est guère d'opéra qui donne autant de plaisir que celui-ci. Un plaisir complet: celui d'un théâtre aux mille suprises, celui d'une musique pétillante et bouleversante d'humanité.

Pierre Michot

Conférence(s) sur Les Noces de Figaro