Le retour d'Ulysse dans sa patrie

Titre original

Il ritorno di Ulisse in patria

Claudio Monteverdi

Ce n’est qu’en 1880 que l’on retrouve à Vienne une copie manuscrite anonyme d'Il Ritorno d'Ulisse in patria (le Retour d’Ulysse dans sa patrie), un ouvrage de Claudio Monteverdi (1567-1643) que l’on croyait à jamais perdu. Des divergences entre le livret et la partition suscitent bientôt des doutes sur la paternité de l’œuvre. Un certain mystère entoure également la date et le lieu de la création de ce « Dramma in Musica » en un prologue et trois actes. Après de nombreuses polémiques, il semble  aujourd’hui établi que le Retour d’Ulysse a été créé en 1640 ou 1641 à Venise, au Théâtre San Giovanni e Paolo.
On trouve cinq actes dans une première version du livret, dû à Giacomo Badoaro (1602-1654), patricien vénitien poète amateur. Le Retour d’Ulysse a ensuite subi des modifications qui le ramenèrent à trois actes.
Les suites de la Guerre de Troie ont fourni d’innombrables sujets aux poètes, aux dramaturges et aux musiciens. Monteverdi et son librettiste ont choisi un des épisodes les plus célèbres de l’Odyssée relaté dans les chants XIII à XXIII : le retour d’Ulysse chez lui à Ithaque et le massacre des prétendants qui pressaient Pénélope de se choisir un nouveau mari. 

L’ouvrage s’inscrit dans une évolution qui fait passer l’opéra du cercle étroit d’un cénacle éclairé aux scènes des théâtres où le grand public pourra le découvrir. En 1607 Monteverdi a donné son Orfeo à la cour du Duc de Mantoue. Trente ans plus tard, en 1637, avec l’ouverture à Venise du premier théâtre public payant, le San Cassiano, l’opéra naissant va connaître un nouvel essor qu’illustre parfaitement le Retour d’Ulysse. Il faudra désormais séduire le public qui a payé sa place, fut-ce au détriment de la recherche d’une beauté formelle qui était au cœur de l’Orfeo.
Tous les moyens musicaux vont être mis au service du déroulement d’un drame dont l’éclat sera rehaussé par l’emploi de machineries permettant l’incursion des dieux dans l’univers des mortels. La musique cherche à rendre les émotions des personnages qui se multiplient et se répartissent entre registres tragique et comique. L’effectif de l’orchestre est réduit et les chœurs se font rares. La partition permettra de donner à chaque protagoniste l’occasion de briller pour s’inscrire dans la mémoire des spectateurs. Dans le long et magnifique monologue de Pénélope sur lequel s’ouvre le premier acte, Monteverdi excelle à faire chanter le désespoir de son héroïne qui occupe une place centrale dans l’ouvrage.  En dépit de son titre, Le Retour d’Ulysse se déploie autour des souffrances et des émotions de Pénélope qui apparaît comme l’une des premières grandes héroïnes tragiques de l’histoire de l’opéra.  

Résumé

La Guerre de Troie a pris fin depuis bien des années et Pénélope attend toujours le retour d’Ulysse à Ithaque. Sans savoir si son époux est toujours en vie, elle lui reste fidèle en repoussant les avances des Prétendants qui se font toujours plus pressants. Déguisé en mendiant, Ulysse revient avec l’aide de la déesse Minerve. Il parviendra à massacrer tous les Prétendants au cours d’une épreuve organisée par Pénélope. Mais les deux époux ne seront vraiment réunis que lorsqu’Ulysse aura réussi à se faire reconnaître de sa femme qui continue à douter.  

Conférences sur cette œuvre

– Théâtre de l'Espérance

LE RETOUR D'ULYSSE - Vingt ans aprés, comment se retrouver?

Conférence
Conférencier.ère: Pierre Michot

Détails