Comité et AG

Président

Vice-Présidentes

Secrétaires

  • Marcel Sabin
  • Florence Mollet

Trésorier

  • Jacques Perrot

Billetterie

  • Paul Font
  • Suzanne Sabin

Membres

Assemblées générales et PV

Assemblée Générale Ordinaire du

Procès-verbal de l’ASSEMBLÉE GÉNÉRALE STATUTAIRE du Mardi 6 septembre 2011 à 17 h 30 au Grand Théâtre

Le président ouvre la séance et remercie les personnes présentes. Il donne lecture du procès-verbal de la dernière Assemblée générale, du 6 octobre 2010, qui est approuvé, puis de son rapport sur l’exercice 2010-2011.

Notre association a organisé huit présentations des opéras à l’affiche du GT, confiées à certains de nos conférenciers fidèles, Sandro Cometta, Alain Perroux, Mathilde Reichler, Pierre Michot et Anselm Gerhard, ainsi que, pour la moitié de nos séances, à des voix nouvelles, Anne Gillot, Gabriele Bucchi et Xavier Dayer. Avec en plus, un retour et une innovation. D’une part, réintroduire dans notre cycle la présentation d’un spectacle de ballet, confiée à Jean-François Kessler ; d’autre part, convier la plus célèbre cantatrice du XXe siècle, Bianca Castafiore, à qui Frédéric Wandelère a rendu hommage de manière originale. Toutes ces conférences ont été suivies avec intérêt et reçues avec succès. Ce qui ne pouvait que nous encourager dans la même voie : recours à des conférenciers bien connus et appréciés de notre public, confiance faite à des nouveaux, et séance hors programme sur un sujet d’intérêt général, et pourquoi pas, inattendu.

Pour nos conférences, nous bénéficions de l’hospitalité du GT, ce dont nous le remercions vivement.

Autre tradition de notre association, reprise et développée, les voyages. A l’Opéra de Lyon : le 1er mai,  pour Luisa Miller de Verdi. A l’Opéra du Rhin, pour l’Affaire Makropoulos de Janacek, occasion d’une excursion de deux jours à Strasbourg les 9 et 10 avril. Ces deux destinations ont été plébiscitées par nos membres et saluées comme des réussites et un encouragement à poursuivre.

Notre site internet est opérationnel début octobre 2010 et permet de renseigner nos membres sur nos activités et à un public nouveau de les découvrir. Il permet aussi d’entrer directement en contact avec le président pour des demandes et de nouvelles adhésions.

Le nombre de nos adhérents nous permet de conclure à la bonne santé de notre association : 267 membres avaient payé leur cotisation à fin juin 2011, contre 229 l’année précédente. Ce qui représente près de 12 % d’augmentation de notre effectif. Et pourtant, comme nous l’apprend notre trésorier, les comptes présentent un léger déficit de 616.61 fr., dû principalement au nombre plus élevé de conférences organisées.

Le rapport des vérificateurs des comptes relève la bonne gestion de la comptabilité.

A l’unanimité, l’assemblée approuve donc les trois rapports et donne décharge au comité et aux vérificateurs.
Le comité est légèrement remanié avec l’entrée d’un nouveau membre en son sein : Marcel Sabin veut bien prendre en charge la gestion du fichier et la vérification des entrées des cotisations. Il est élu à l’unanimité, avec l’ensemble du comité. Une nouvelle vérificatrice des comptes est élue en la personne de Mme Adonise Schaefer, qui a la gentillesse de se charger de ce travail aux côtés de Mme Stéphanie Schwörer.

Comme les comptes de l’association sont à peine négatifs, et que sa fortune est confortable, il n’est pas paru nécessaire d’augmenter la cotisation.

Au chapitre des perspectives pour la saison qui s’ouvre en ce début septembre, le président rappelle qu’il été fait appel une fois encore à nos conférenciers fidèles ainsi qu’à quatre nouveaux orateurs, dont il fait remarquer qu’ils représentent tous une jeune génération de musicologues et historiens de l’art.
Conjointement avec le GT et sous la formule de la conférence-sandwich, Pierre Michot présentera un cycle de quatre séances consacrées au rapport des types de voix et des personnes de l’opéra.
Les voyages prévus sont en augmentations : trois fois Lyon, et deux fois l’Opéra du Rhin. Les inscriptions affluent et il faut refuser du monde.

Pour conclure, le président souligne la bonne santé de notre association, tout en rappelant qu’il reste beaucoup à faire pour qu’elle vive et se renouvelle.

La parole est à l’assemblée pour ses suggestions et questions. Une seule personne prend la parole pour remercier le comité pour le travail accompli. En son nom, le président accepte ces compliments avec reconnaissance.

La séance est levée à 18 h.

Le Président Pierre Michot


Assemblée Générale Ordinaire du

Procès-verbal de l’ASSEMBLÉE GÉNÉRALE STATUTAIRE du Mercredi 6 octobre 2010 à 17 h 30 au Grand Théâtre

En ouverture de la séance, le président remercie les personnes présentes (une bonne quarantaine) de témoigner ainsi de leur fidélité et de leur intérêt à la bonne marche de notre association.

Dans son rapport sur l’activité de la société, Pierre Michot rappelle les huit présentations des opéras à l’affiche du GT, confiées à certains de nos conférenciers fidèles, Campos, Starobinski, Perroux et Schurch, ce dernier pour une conférence organisée conjointement avec le Cercle romand Richard-Wagner. Le président s’était arrogé la part du lion en prenant en charge deux présentations, et deux voix nouvelles ont été invitées, Chantal Cazaux et Daniel Dollé.

Pour nos conférences, nous avons bénéficié de l’hospitalité du GT, M. Tobias Richter, nouveau directeur de la maison, qui a eu la générosité de poursuivre cette tradition et à qui va toute notre reconnaissance pour son soutien.

Le Grand Théâtre a bien voulu aussi accepter de nous permettre d’organiser la suite de la série Connaissez-vous l’opéra ? second volet des cours-conférences de Pierre Michot au Grand Foyer entre midi et deux heures, au gré de sept mercredis de février à mai. Il s’agissait cette saison de définir l’opéra dans ses diverses spécificités, récitatif, aria, ensembles, rôle du chœur et de l’orchestre. Avec l’aide précieuse de toute une équipe, location, les techniciens audio et vidéo, machinistes, le personnel de salle, le traiteur, les serveurs et serveuses, tous d’un professionnalisme, d’une efficacité et d’une gentillesse extrêmes, cette série a connu un beau succès et n’a pas été sans porter ses fruits quant au recrutement de nouveaux adhérents : plusieurs personnes qui ont participé à ces cours-conférences sont ensuite devenues membres des Amis de l’opéra, qui ont vu leur effectif s’accroître d’une cinquantaine de noms.

Encouragés par l’engouement manifesté dès la saison précédente, nous avons organisé deux voyages, un déplacement à la Scala de Milan pour y voir Rigoletto de Verdi, le dimanche 24 janvier en matinée, puis à l’Opéra de Lyon le dimanche 13 juin pour assister à Hänsel et Gretel de Humperdinck.

Nous avons conservé l’habitude de nous retrouver au restaurant du Carosello après nos conférences.

Notre comité s’est régulièrement réuni et s’est préoccupé de retrouver une activité en direction de la danse, de développer ses relations avec le public jeune – les membres de Labo-M sont invités à nos conférences

Il a aussi travaillé, avec le bureau +Produit, à la réalisation de notre site internet, opérationnel dans la semaine précédant l’AG.

Les comptes de l’association, dûment présentés par le trésorier et contrôlés par les vérificateurs, portent sur l’exercice des deux saisons précédentes. Ils font apparaître au 31 juillet 2010 un bénéfice de 4462.38. Il n’y a donc pas lieu d’augmenter la cotisation, qui reste de 40.- par personne.

L’assemblée approuve ces divers rapports et vote décharge au comité pour sa gestion.
Le comité se représente dans sa même composition et est réélu, ainsi que les vérificateurs. Ces divers votes se font à l’unanimité.

Au chapitre des perspectives pour la saison 2010-2011, les conférenciers choisis sont énumérés au gré des spectacles dont ils assureront la présentation. Accent est mis d’une part sur la conférence de Jean-François Kessler qui suivra l’AG, présentation du spectacle de ballet qui renouera avec une tradition abandonnée faute de combattants ;  d’autre part sur l’invitation faite à un compositeur, Xavier Dayer, pour commenter l’intérêt récurent manifesté par les musiciens pour le mythe d’Orphée ; sur la conférence hors-série consacrée au célèbre rossignol milanais bien connu des lecteurs de Tintin.
Les déplacements en préfiguration et déjà programmés sont évoqués.

La parole est ensuite laissée à nos membres : les voyages ont été appréciés et encouragés, y compris si possible la participation à des festivals en été. On s’interroge sur les difficultés à attirer à nos conférences un public plus jeune, sur les critères qui président au choix de nos orateurs, on demande que soit imaginé un document de présentation de nos activités (dépliant, brochure, etc.).

La séance est levée à 18h05.

Le Président Pierre Michot